Togo : Violente et scandaleuse charge de la police française contre des manifestants togolais

Togo-manifestation: violente et scandaleuse charge de la police française contre des manifestants togolais.

Paris-le 15 décembre 2018. La police française à violemment chargé dimanche à Paris, une manifestation de la diaspora togolaise.

Les manifestants s’étaient regroupés aux abords de l’ambassade du Togo dans le 17ème arrondissement à Paris, à l’instigation de «Coditogo» une association de la société civile togolaise, pour s’opposer aux conditions d’organisation des élections législatives prévues pour le 20 décembre prochain . Des individus non-identifiés se sont infiltrés dans le groupe munis de bouteilles d’essence et ont tenté de mettre le feu à des voitures dans le voisinage. Immédiatement pris à partie par le service d’ordre des organisateurs de la manifestation, ils ont pris la fuite, abandonnant sur- place une valise remplie de bouteilles et d’instruments de mise à feu.

Les policiers déjà en nombre imposant devant les locaux de la représentation togolaise se sont, à ce moment rués sur les manifestants avec une rare violence, faisant usage de matraques et noyant le groupe sous une pluie de gaz lacrymogènes. La charge, qui a duré une bonne demi-heure a scandalisé les organisateurs, qui s’évertuaient à démontrer preuve à l’appui, aux policiers que la tentative de mise à feu des voitures n’était pas de leur fait.

« C’est proprement révoltant. Ils se sont comportés comme des sauvages à notre égard  » affirme Emmanuel 60 ans, encore sous le choc et exhibant les stigmates des coups reçus.

Une dizaine de blessés graves parmi les manifestants, des instruments de sonorisation detruits, des drapeaux togolais et des pancartes confisqués sans raisons, un bilan assez lourd et inexplicable pour une simple manifestation pacifique devant une ambassade dans un pays moderne.

« Nous sommes complètement abasourdis devant un tel déferlement de violence » déplore Fabien, venu de Belgique.

La rédaction Letogolais.com



Bientôt un numéro d’identification biométrique unique pour chaque #togolais

Lors du dernier Conseil des Ministres tenu ce mercredi au Palais de la Présidence, le gouvernement a approuvé un projet d’identification nationale biométrique dénommé « e-ID TOGO ».

En effet, ce projet vise à doter chaque citoyen togolais ou tout individu résidant sur le sol togolais d’un numéro unique d’identification biométrique. Notons que ce projet s’inscrit dans le cadre du processus de modernisation et de réforme de l’administration publique engagé par l’Etat togolais. Continuer la lecture de « Bientôt un numéro d’identification biométrique unique pour chaque #togolais »

#Togo: Des ennuis judiciaires en vue pour Bodjona ?

Mardi 17 Avril 2018 – L’ancien ministre togolais de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona, est convoqué par la justice de son pays pour le jeudi 19 avril. Les premières supputations font échos de ce que la convocation de Bodjona à la Cour Suprême serait liée à l’affaire d’escroquerie internationale dans laquelle il a été cité et qui lui a valu de longs jours de détention.

Continuer la lecture de « #Togo: Des ennuis judiciaires en vue pour Bodjona ? »

La production de coton en hausse de 30%

Les six principaux pays producteurs de coton en Afrique de l’Ouest sont réunis ce mercredi pour la 11e réunion-bilan du Programme régional de production intégrée du coton en Afrique (PR-PICA).

Organisée par la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT), la réunion regroupera 150 participants du Bénin, du Burkina Faso, de Côte d’Ivoire, du Mali, du Sénégal et du Togo.

Ils entendent bénéficier d’une meilleure visibilité le marché international du coton.  Continuer la lecture de « La production de coton en hausse de 30% »

Hommage à la créativité des artistes togolais

L’Ambassade du Togo à Paris, en collaboration avec le Collectif des artistes plasticiens togolais en France, présente du 20 avril au 31 mai 2018 une exposition intitulée : ‘Les Pinceaux du Togo’

Une quinzaine d’artistes exposeront leurs œuvres afin de mettre en évidence leur créativité. Continuer la lecture de « Hommage à la créativité des artistes togolais »

Sommet CEDEAO : il est « important de maintenir le fil du dialogue » en Guinée Bissau (Président togolais)

Le chef de l’Etat togolais, Faure Essozimna Gnassingbé, président en exercice de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a affirmé samedi à Lomé qu’il est « important de maintenir le fil du dialogue » en Guinée Bissau, principal sujet à l’ordre du jour de la session extraordinaire de l’organisation sous-régionale.
Continuer la lecture de « Sommet CEDEAO : il est « important de maintenir le fil du dialogue » en Guinée Bissau (Président togolais) »

Prof Togoata Apedo-Amah titille de nouveau les intellectuels togolais

Dans une nouvelle sortie, le professeur Ayayi Togoata Apedo-Amah, sans langue de bois, s’est attaqué aux intellectuels togolais qu’il traite d’« opportunistes ». Selon lui, ces derniers sont manipulés par le pouvoir et sont en train de saboter la lutte du peuple.

Au début de la lutte pour le retour à la constitution de 1992 et le vote de la diaspora, une lutte portée par la coalition des 14 partis de l’opposition, le professeur Ayayi Togoata Apedo-Amah a toujours été très critique vis-à-vis du pouvoir de Faure Gnassingbé et vis-àvis de ceux (intellectuels opportunistes) qui selon lui, prennent cause et fait pour le régime.

Dans cette nouvelle chronique, l’universitaire estime que « ce qui handicape nos élites intellectuelles, c’est l’opportunisme et le cynisme qui les accompagnent. Que va me rapporter cette lutte ? Ils ne croient pas à la victoire du peuple contre ses bourreaux sanguinaires », a-t-il lancé.

S’adressant cependant aux togolais, prof Ayayi Togoata Apedo-Amah les invite à se passer de « ces vauriens, traitres et opportunistes » et à mener seuls la lutte pour la libération du Togo.

Vives pressions internationales sur Faure Gnassingbé et les acteurs politiques

Dans une déclaration commune publiée lundi soir, la communauté internationale a demandé au régime Faure Gnassingbé et les autres acteurs politiques togolais à surpasser leurs égos pour l’intérêt de la nation lundi 19 mars.
L’ONU, l’Union européenne et les ambassades de France, d’Allemagne et des États-Unis au Togo se disent très préoccupées par la situation sociopolitique au pays. Dans la soirée du lundi 19 mars, dans un communiqué, les six (6) entités ont demandé aux différents acteurs politiques togolais et surtout le président Faure Gnassingbéà dépasser leurs positions de principe » pour sauver le dialogue intertogolais ». Continuer la lecture de « Vives pressions internationales sur Faure Gnassingbé et les acteurs politiques »

Le gouvernement togolais interdit les manifestations de l’opposition prévues cette semaine

Le ministère togolais de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités et locales a notifié ce week-end, aux dirigeants de la coalition de 14 partis de l’opposition, que leurs manifestations annoncées pour cette semaine, ne sont pas autorisées et ne devraient pas avoir lieu.

La coalition qui prend part au dialogue politique inter-togolais depuis le 19 février, projetait d’appeler à 4 jours de marches dans les grandes villes du pays dès ce mardi 20 mars, pour dénoncer la violation par la majorité présidentielle, des préalables convenus avant le début du dialogue. Continuer la lecture de « Le gouvernement togolais interdit les manifestations de l’opposition prévues cette semaine »