Togo : Faure Gnassingbé soutien les jeunes talents du foot

Lomé, la capitale Togolaise a abrité samedi la grande finale du concours « Graines du Togo ». Une initiative du sélectionneur national, Claude Leroy, et qui est réservée aux jeunes footballeurs nés entre 2002 et 2005  et footballeuses nées entre 2000 et 2003.

Le concours « Graines du Togo  a pour objectif principal de détecter les jeunes talents encore cachés dans les coins et recoins du Togo. Parrainé par le président de la République, Faure Gnassingbé, le concours « Graines du Togo 2018 », vise donc à dénicher les jeunes talents cachés sur l’ensemble du territoire, afin de disposer d’une cartographie des meilleurs jeunes footballeuses et jeunes footballeurs potentiellement doués pour la pratique du football de haut niveau. Continuer la lecture de « Togo : Faure Gnassingbé soutien les jeunes talents du foot »

Antonio Guterres salue le rôle joué par Faure Gnassingbé dans la résolution de la crise Bissau guinéenne

Le sommet extraordinaire de la CEDEAO sur la crise en Guinée-Bissau tenu à Lomé le 14 avril dernier semble porter des fruits au regard de la mise en œuvre des recommandations formulées à l’endroit des parties prenantes (nomination d’un premier ministre de consensus et annonce des législatives pour novembre 2018).

Selon le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres, ce succès est à mettre à l’actif de Faure Gnassingbé, président en exercice de la CEDEAO. Il a donc salué le rôle joué par ce dernier dans la résolution de la crise Bissau-guinéenne. Il salue aussi la médiation du président guinéen Alpha Condé dans ce dossier.

Continuer la lecture de « Antonio Guterres salue le rôle joué par Faure Gnassingbé dans la résolution de la crise Bissau guinéenne »

Togo / En 8 ans, le taux de desserte en eau potable a fait un bond de 10%

Ce 22 mars, la Journée Internationale de l’Eau a été célébrée au Togo sous le thème « L’eau: la réponse est dans la nature ». Depuis 2006, le pays s’est engagé dans une politique nationale d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement en milieux rural et semi-urbain.

Des réformes visant à améliorer le taux national de desserte en eau potable sont mises en œuvre au Togo en accord avec le Code de l’eau et une loi portant organisation des services publics de l’eau potable et de l’assainissement votée en 2010. Continuer la lecture de « Togo / En 8 ans, le taux de desserte en eau potable a fait un bond de 10% »

Vives pressions internationales sur Faure Gnassingbé et les acteurs politiques

Dans une déclaration commune publiée lundi soir, la communauté internationale a demandé au régime Faure Gnassingbé et les autres acteurs politiques togolais à surpasser leurs égos pour l’intérêt de la nation lundi 19 mars.
L’ONU, l’Union européenne et les ambassades de France, d’Allemagne et des États-Unis au Togo se disent très préoccupées par la situation sociopolitique au pays. Dans la soirée du lundi 19 mars, dans un communiqué, les six (6) entités ont demandé aux différents acteurs politiques togolais et surtout le président Faure Gnassingbéà dépasser leurs positions de principe » pour sauver le dialogue intertogolais ». Continuer la lecture de « Vives pressions internationales sur Faure Gnassingbé et les acteurs politiques »

Togo/Dialogue politique: Des représentations diplomatiques appellent à aller au plus vite

La Coordination du Système des Nations Unies, la délégation de l’Union Européenne et les ambassades d’Allemagne, des États-Unis et de France au Togo se sont prononcées lundi sur le dialogue politique inter-togolais qui a connu déjà deux suspensions après son ouverture le 19 février dernier.

Elles ont exhorté les protagonistes à notamment s’engager « sans délai » dans les discussions de fond sur les questions constitutionnelles et électorales et trouver « un accord sur un cadre démocratique rénové et consensuel ».

C’est dans un communiqué conjoint, dont l’agence Xinhua a eu copie dans la capitale togolaise lundi, que ces représentations diplomatiques ont lancé ces appels.

D’abord, elles ont exprimé leur reconnaissance et leur soutien aux autorités ghanéennes qui apportent, dans le dialogue, leur médiation aux acteurs politiques togolais pour sortir de plus de six mois de crise politique depuis août 2017.

Dans le communiqué, elles ont indiqué qu’elles constatent néanmoins les difficultés auxquelles celui-ci fait actuellement face », avant de poursuivre avec un appel en trois points aux parties prenantes de ce dialogue.

Les cinq représentations appellent les parties, dans un premier point, « à respecter les engagements pris dans le cadre de la préparation et du déroulement des premières séances du dialogue inter-togolais qui a débuté le 19 février », et ensuite dans un second point, « à dépasser les positions de principe et à s’engager sans délai, dans l’intérêt de tous les Togolais, dans une discussion de fond sur les questions constitutionnelles et électorales, afin de parvenir à un accord sur les réformes dans le respect de l’État de droit et des dispositions légales et constitutionnelles en vigueur », et enfin, dans le troisième point, « à parvenir à un accord sur un cadre démocratique rénové et consensuel, afin que les électeurs togolais puissent exprimer un choix dans des élections libres et transparentes ».

En effet, la deuxième suspension du dialogue inter-togolais, qui s’est tenu en présence du chef de l’Etat du Ghana et facilitateur, Nana Akufo-Addo, est intervenue le 23 février et sa reprise a été annoncée pour « une date qui sera décidée ultérieurement ».

Lors de la réunion, d’après l’équipe de la facilitation du dialogue, les parties prenantes ont abordé les questions constitutionnelles et ont également évalué les mesures d’apaisement et de renforcement d’un climat de confiance.

La récente crise togolaise est née de la divergence de vues entre une coalition de 14 partis d’opposition et le gouvernement sur les réformes à opérer, concernant essentiellement la limitation du mandat présidentiel dans la Constitution togolaise.

La Coalition d’opposition exige le retour à la version originelle de la Constitution de 1992, contenant la limitation à deux du mandat présidentiel et le scrutin à deux tours, demande le vote des Togolais de l’étranger, la formation d’un gouvernement de transition et même le départ du président togolais Faure Gnassingbé dont le mandat en cours devra s’achever en 2020. Elle a rejeté, pour insuffisance, des propositions de modification de la Constitution actuelle par le gouvernement et qui introduisent la limitation du mandat présidentiel à deux et restaurent le scrutin présidentiel à deux tours.

L’opposition a soutenu ses exigences, depuis août 2017 jusqu’en février dernier, par plusieurs manifestations politiques qui mobilisaient des milliers de militants et sympathisants dans les rues à travers le pays. F

Source: Agence de presse Xinhua

Cérémonie d’inauguration du réseau électrique à TAKPAPIÈNI par le chef d’Etat SEM Faure GNASSINGBE

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE a procédé ce samedi, 03 mars 2018 à l’inauguration du réseau électrique dans le village de Takpapieni, préfecture de l’Oti Sud.

Au cours de cette cérémonie, le Ministre des Mines et de l’Energie a rappelé que la réalisation de cet ouvrage fait partie d’un vaste programme initié et financé par la Commission de l’UEMOA dans ses Etats membres. Ce programme dénommé, Programme Régional de Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (PRODERE), est à son deuxième volet. Continuer la lecture de « Cérémonie d’inauguration du réseau électrique à TAKPAPIÈNI par le chef d’Etat SEM Faure GNASSINGBE »

Lancement de deux projets sociaux par le chef d’Etat SEM Faure GNASSINGBE

Le Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé a présidé ce mardi à Yaka dans la préfecture de Doufelgou, la cérémonie de lancement officiel de la mise en œuvre effective des projets Filets sociaux et services de base (FSSB) et Opportunités d’Emplois pour les Jeunes Vulnérables (OEJV).

Le premier projet concerne les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’assainissement et de la protection sociale. Il va permettre la réhabilitation et la construction de 200 infrastructures de base, l’accès aux filets de protection sociale qui inclut des programmes de cantines scolaires et de transferts monétaires et le renforcement des capacités des communautés à la base dans la mise en œuvre des projets identifiés. Continuer la lecture de « Lancement de deux projets sociaux par le chef d’Etat SEM Faure GNASSINGBE »

Togo: Interview exclusive de Faure Gnassingbé à la chaîne égyptienne « Nile TV »

Comme d’habitude Faure Gnassingbé ne manque pas l’occasion de s’exprimer sur les medias internationaux chaque fois qu’il voyage, lui qui au pays est muet comme une carpe devant des concitoyens. Continuer la lecture de « Togo: Interview exclusive de Faure Gnassingbé à la chaîne égyptienne « Nile TV » »